Journal d'un caféïnomane insomniaque
mercredi septembre 30th 2020

Insider

Archives

Ab hinc… 282

Krzysztof Pomian le 4 novembre 2009 lors du colloque international « Sortir du communisme, changer d’époque » organisé par Fondapol en partenariat avec la Fondation Robert-Schuman.

« [L’idéologie mondialiste et l’idéologie européenne] sont des idéologies libérales qui, certes, acceptent la démocratie pour ce qui est de la politique […] mais qui, en même temps, visent à soustraire à la politique, et donc à la démocratie, des domaines entiers et toujours plus étendus de la vie publique, en premier lieu l’économie prise dans un sens très large. Concernant ces domaines, elles accordent le droit décisif de la décision à des élites éclairées, en particulier à des bureaucraties étatiques et internationales, et c’est à celles-ci qu’elles destinent leur programme. À la différence du libéralisme du XIXe siècle, elles ne veulent pas éduquer le public, élever son niveau intellectuel et moral, afin de lui permettre de participer aux décisions en connaissance de cause. Elles ne lui demandent que de croire que l’avenir qu’elles proposent est le meilleur concevable et que le chemin censé y conduire qu’elles tracent est le seul possible. »

Krzysztof Pomian, « La vraie fin du XXe siècle », Le Débat, n°111, sept-oct 2000, cité in Élisabeth Lévy, Les Maîtres-Censeurs, Jean-Claude Lattès, 2002.

Leave a Reply