Journal d'un caféïnomane insomniaque
mardi octobre 27th 2020

Insider

Archives

Ab hinc… 286

« La culpabilisation permanente, associée à l’hyper-sécurisation puérile sans vergogne déshonore notre société, voire nos civilisations.

Alors, je leur réponds quoi à tous ceux qui m’écrivent pour me demander ce qu’ils doivent faire pour mener une vie rugissante ?

Quand on est élevé dans une société où l’on vous encourage à être un consommateur « mature et raisonné », où, en 2011, les cheminots touchent toujours la prime de charbon, un demi-siècle après la disparition de la dernière locomotive à vapeur, où l’on t’explique qu’il ne faut pas conduire plus de deux heures de suite et qu’il faut boire quand il fait chaud, tu pars avec un sacré handicap ! Sans parler que dès l’adolescence, tout un tas de loosers t’expliquent que tu vas droit au chômage et que tu n’es pas sûr qu’on pourra payer ta retraite. Ça ne donne pas envie d’attaquer ton existence d’adulte la fleur au fusil. À force d’être matraqué par tout ce verbiage de gens qui n’ont jamais rien vécu sinon par procuration, on fait une génération de morts-nés, juste bons pour défiler entre Nation et République ou faire des militants sans frontière. Pauvre France ! »

Philippe Esnos, L’Aventurier, Alphée, 2011.

Leave a Reply