Journal d'un caféïnomane insomniaque
dimanche juillet 14th 2024

Insider

Archives

Le Procès Tintin – Martin Peltier

À l’heure où sont rééditées les premières aventures de Tintin en coffret, agrémentées des précautions d’usage pour fragiles incultes et/ou idéologisés, les éditions du Verbe Haut, dont je veux ici saluer le travail, et leur âme, Sylvain Durain, ont l’excellente idée de publier un charmant petit essai de Martin Peltier, Le Procès Tintin. Cet ouvrage malin fait dialoguer sous la houlette de son auteur Pimpin et Bilou, alter egos de Tintin et Milou – nécessité due à la grâce du Saint-Fric sonnant et trébuchant cher au gigolo de la veuve.

Par ce biais, se jouant des procès en droit à l’image ou pour tout autre excuse permettant aux ex-éditions Moulinsart de garder une main-mise tyrannique sur tout ce qui touche à Tintin et son univers – quand bien même Tintin, de mon humble point de vue, de part son succès universel jamais démenti par delà les scandales pré-fabriqués, appartient au patrimoine de l’Humanité –, Martin Peltier explore les 23 albums d’Hergé, les polémiques, leurs thématiques variées, de la place des femmes au racisme et au colonialisme en passant par la religion ou l’aventure… Peltier réussit son pari, et donne envie au tintinophile que je suis de relire Tintin et de le redécouvrir dans toute son actualité.

Par ailleurs, Martin Peltier rend justice à Hergé, et fait un sort aux polémiques vaines et malsaines l’accablant, y compris post-mortem, la plupart du temps de façon a minima exagérée quand ce n’est pas purement et simplement injustifiée.

Autant de raisons de se procurer ce charmant Procès Tintin pour faire découvrir l’œuvre d’Hergé aux jeunes générations et la faire redécouvrir aux plus anciennes, de 7 à 77 ans.

Philippe Rubempré

Martin Peltier, Le procès Tintin, Les Éditions du Verbe Haut, 2023, 145p.

Leave a Reply