Journal d'un caféïnomane insomniaque
jeudi juillet 7th 2022

Insider

Archives

Grandes figures du scoutisme – Christophe Carichon

Christophe Carichon est professeur d’histoire-géographie, chercheur associé à l’université de Brest et spécialiste reconnu du scoutisme, lui-même ayant appartenu à la branche des Scouts Unitaires de France (S.U.F.). Dans son dernier ouvrage, il nous propose de (re)découvrir la vie et l’engagement d’une quinzaine de grandes figures du scoutisme en France, avec en ombre tutélaire, la figure légendaire et toujours présente du bien réel fondateur du scoutisme, Baden-Powell.

Le chanoine Cornette, le Père Jacques Sevin, Guy de Larigaudie, Michel Menu, autant de noms familiers aux oreilles des scouts en France. À travers leur parcours, et ceux de Paul Coze, Jeannine Chabrol, Louis de Maud’huy, Arthur de Salins, Joseph Lafont, Marcel-Denys Forestier, Paul Doncoeur, Pierre-Louis Gérin, Pierre et Lucienne Géraud-Keraod et Pierre de Montjamont, Christophe Carichon retrace toute l’histoire du scoutisme français, des Scouts et Guides de France aux S.U.F., des Scouts et Guides d’Europe aux Europa Scouts, des débuts difficiles aux heures de gloire, des heures sombres aux crises et aux renaissances.

Essai passionnant, les Grandes figures du scoutisme mettent en perspective le mouvement avec les évolutions sociales, politiques et religieuses qui ont profondément bouleversé le XXe siècle. Il en ressort que ceux qui adoptent la Loi scoute sont toujours du côté de l’Honneur, cette vertu cardinale transformée en vice fasciste par la bêtise inculte d’une certaine gauche dite progressiste. Pourtant, cette loi offre une ligne de conduite à tout un chacun, scout ou non, qui si elle était suivie, rendrait, me semble-t-il, le monde un peu meilleur… Jugez-en par vous-même :

Le scout met son honneur à mériter confiance.

Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés.

Le scout est fait pour servir et sauver son prochain.

Le scout est l’ami de tous et le frère de tout autre scout.

Le scout est courtois et chevaleresque.

Le scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu : il aime les plantes et les animaux.

Le scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié.

Le scout est maître de soi, il sourit et chante dans les difficultés.

Le scout est économe et prend soin du bien d’autrui.

Le scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes.

J’aimerais que les ennemis du scoutisme m’explique ce qui, dans cette loi transcrite en français par le Père Jacques Sevin, relève d’une obédience fasciste, réactionnaire ou je ne sais quoi encore…

Par ailleurs, à travers les acteurs les plus marquants du mouvement, Carichon explique sans a priori et avec une grande clarté les différentes scissions issues des (r)évolutions sociétales qui ont émaillé le scoutisme en France, réduisant à néant les fausses accusations et autres rumeurs nées de basses querelles politiciennes.

En bref, un ouvrage indispensable à qui s’intéresse à l’histoire du scoutisme en France, ou souhaiterait la découvrir. À ranger dans votre bibliothèque aux côtés de la biographie de référence de Baden-Powell signée Philippe Maxence (Baden-Powell, Tempus, 2017).

Philippe Rubempré

Christophe Carichon, Grandes figures du scoutisme, Artège, 2021, 355 p.

Leave a Reply