Journal d'un caféïnomane insomniaque
lundi avril 15th 2024

Insider

Archives

Ab hinc… 371

« Tout mouvement « progressiste » démarre par des revendications assez raisonnables comme le traitement digne et non-discriminatoire, puis glisse vers la volonté de dominer le plus grand nombre (suprématie, impunité judiciaire), projetant ses travers sur tous les autres (inversion accusatoire). Il va ensuite se segmenter, se scinder et s’atomiser à cause des forces centrifuges narcissiques, inhérentes à ses névroses internes, et finit par filer vers l’asymptote de l’individu : tous contre tous ! De ce chaos, émergera un personnage charismatique menant des forces ultra violentes qui seront plébiscitées pour apporter l’ordre et réorganiser la société pour qu’un sens commun soit recréé. Le prix est en général celui de fortes souffrances et d’une réduction importante de la population. C’est déjà arrivé. Ça arrivera encore. La révolution mène à Bonaparte ou à Staline, la démocratie à Hitler. » – Piero San Giorgio, Survivre à la peur, Culture et Racines, 2024.

Leave a Reply