Journal d'un caféïnomane insomniaque
samedi juin 22nd 2024

Insider

Archives

Bye Bye Tristesse – Nataël / Béja

Lola d’Estressac est une jeune fille aristocrate ; elle a épousé Régis Lindon, plus âgé qu’elle, collaborateur efficace de son père, puisque lui ayant épargné la ruine. Ayant découvert que son mari la trompe, la fine Lola décide d’être de la partie, et imagine un stratagème lui permettant de se joindre aux ébats du couple adultérin. Bye Bye Tristesse est le récit par Lola de cette audace à son mari…

Le scénario en dentelle de Nataël est sublimé par le dessin gorgé de soleil et de chaleur méditerranéenne de Béja. Le lecteur devient le témoin d’une scène conjugale inédite, dont la douceur apparente se révèle puissamment érotique. À travers la confession de Lola, les auteurs questionnent l’amour, le désir, la découverte des sentiments, l’exploration du corps, la trahison, la déception, la famille et ses tabous… Le dessin de Béja est subtil, suggestif tout en étant impudique quand la situation l’exige. Bye Bye Tristesse, dont le titre fleure la littérature, offre au lecteur une belle évocation des affres de l’amour, en mariant avec bonheur dans une histoire singulière et troublante bande-dessinée, érotisme et poésie.

Philippe Rubempré

Nataël, Béja, Bye Bye Tristesse, 12BIS, 2012, 48 p.

Leave a Reply