Journal d'un caféïnomane insomniaque
jeudi avril 26th 2018

Insider

Archives

HISTOIRE des premières civilisations à la chute de Rome – Dr Ann Millard & Patricia Vanags

À l’origine de ma passion pour l’Histoire, déterminante puisque je l’ai étudiée jusqu’à la Maîtrise, se trouvent quatre petites souris réconfortant la perte d’autant de dents de lait. Quatre livres d’Histoire illustrés et adressés aux enfants. Cette chronique concerne l’un d’eux. Sans doute un jour je partagerais aussi mes réflexions sur les trois autres. Inutile de préciser que ces quatre mousquetaires m’accompagnent depuis notre rencontre et que je les visite au moins une fois l’an (tout comme Les aventures de la Chevalière du regretté André Hodeir ou Le tour de France par deux enfants). Nostalgie sûrement, mais assumée ; et avant tout, des ouvrages de très grande qualité.

Celui qui nous intéresse est le second tome de l’Encyclopédie en Images Rouge et Or consacrée à l’Histoire des premières civilisations à la Chute de Rome. Une courte mais bienvenue introduction expose les motifs de l’ouvrage : susciter le goût et la curiosité de l’Histoire chez les enfants, notamment grâce à l’attrait que constituent les illustrations, mais également les exercices ludiques relevant plus du loisir créatif, ainsi à titre d’exemple la construction d’un modèle réduit de chadouf assyrien. Cette introduction est doublement intéressante, car elle pose aussi les limites de l’ouvrage : il n’est pas, et ne peut être exhaustif ; il est adapté à un public jeune, reléguant à la portion congrue analyses fines et débats historiographiques. Par ailleurs, les auteurs y revendiquent le fait de proposer des ouvertures, des pistes de recherches pour assouvir la curiosité des enfants, prolonger le livre, et qui sait, susciter des vocations… Enfin, et là je complète, le livre s’inscrit dans la chronologie, tant dans l’ordre des chapitres (quoiqu’étant thématiques – par civilisation – des chevauchements sont inévitables) qu’au sein de chaque chapitre, avec un tableau chronologique récapitulant les dates essentielles des événements et des personnages marquants d’une période.

Le corps de l’ouvrage, qui couvre une période débutant à la sédentarisation d’Homo Sapiens pour s’achever à la chute de l’Empire romain et au règne de Justinien à Byzance, est entièrement conçu autour des illustrations vives de Joseph McEwan. Les thèmes se retrouvent peu ou prou pour chaque civilisation, peuple ou période proposé : vie quotidienne, guerres, événements et personnages importants, et religion. Véritable voyage dans l’espace et dans le temps, magie du dessin et textes simples (mais pédagogiques et sans erreurs grossières), l’enfant peut se laisser vampiriser et bovaryser en paix. Il en sortira grandi et heureux.

L’ouvrage tient compte du fait que l’enfant n’a ni la culture ni le cerveau suffisamment développés pour étudier l’Histoire selon les principes de l’École des Annales. En cela, les oeuvres de la collection Encyclopédie en Image – Histoire sont salutaires en ces temps de totalitarisme pédagogiste pour le moins imbécile, s’il n’est pas simplement criminel. Le livre n’est hélas plus édité (la traduction française date de 1980 ; à quand une version réactualisée à la lumière des avancées de la recherche ?). Il vous faudra courir le bouquiniste ou les sites Internet consacrés à la revente entre particuliers (où les prix varient autour de 25 à 30 euros).

N’étant plus enfant depuis longtemps, je ne me suis toujours pas remis de cette lecture, et je ne m’en porte pas plus mal. Au contraire ! À consommer sans modération.

Illustrations de Joseph McEwan

Traduit de l’anglais par Odile Sabathé-Ricklin