Journal d'un caféïnomane insomniaque
samedi juin 22nd 2024

Insider

Archives

Les Bienveillantes – Jonathan LITTELL

On a dit, écrit que ce premier roman est un chef d’oeuvre. C’est probablement le cas. Et pourtant le malaise persiste à la lecture. Et comment ne pas être mal à l’aise en s’identifiant à un héros des plus criticables, pour ne pas dire détestables… Et ce parce qu’au fond de lui, il « ne fait que » suivre le cours de l’Histoire et son devoir de citoyen Allemand ? Qu’il est critique voire soupçonneux dans ses états d’âme ? On se rend compte que Maximilien Aue est d’une grande lâcheté face à lui-même, donc au regard de l’humanité… Comme la plupart d’entre nous ; comme la plupart d’entre vous.