Journal d'un caféïnomane insomniaque
dimanche juillet 12th 2020

Insider

Archives

Le Librairtaire de Proust de Julien Leclercq

Julien Leclercq (Éditions Tallandier)

Julien Leclercq est écrivain et journaliste. Il dirige la revue du Nouveau Cénacle depuis 2013. En 2018, il a publié Catholique débutant, aux éditions Tallandier.

Merci à lui d’avoir accepté de répondre à notre questionnaire de Proust revisité.

Quel est pour vous le comble de la misère ?

Ne plus voir ce que les gens nomment le monde réel à travers les livres.

Où aimeriez-vous vivre ?

Dans les bras de Claudia Cardinale, jeune.

Votre idéal de bonheur terrestre ?

Boire du vin au calme, en me plongeant dans les yeux d’une jolie fille.

Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ?

Les errances du cœur (je le dis poliment).

Vos héros de roman favoris ?

Lucien de Rubempré, Martin Eden et le commissaire San-Antonio.

Votre personnage historique favori ?

Charles de Gaulle.

Vos héroïnes favorites dans la vie réelle ?

Les mères isolées qui se battent pour élever leur (s) enfant (s) dignement.

Vos peintres favoris ?

Caravage, Van Gogh, le Titien, Chirico.

Votre musicien favori ?

Serge Gainsbourg.

Votre qualité préférée chez l’homme ?
La droiture.

Votre qualité préférée chez la femme ?
Le silence.

Votre vertu préférée ?
Le courage.

Votre occupation préférée ?
La lecture.

Qui auriez-vous aimé être ?
Alain Delon.

Le principal trait de votre caractère ?
L’absence de sérieux.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ?
Le second degré.

Mon principal défaut ?
Le narcissisme.

Mon rêve de bonheur ?
Vivre de ma plume.

Quel serait mon plus grand malheur ?
Ne plus écrire de livre.

La couleur que je préfère ?
Le bleu.

La fleur que j’aime ?
Le lys.

L’oiseau que je préfère ?
L’aigle.

Mes auteurs favoris en prose ?
Victor Hugo, Balzac, Chateaubriand, Frédéric Dard, Bret Easton Ellis, Frédéric Beigbeder, Jack London, Stendhal, Proust, Montaigne, Dostoievski, Sartre.

Mes poètes préférés ?
Baudelaire, Guillevic, Jaccottet, Apollinaire, Clément Marot, Bonnefoy, Reverdy.

Un livre à conseiller ?
La Merditude des choses, de Dimitri Verhulst, injustement méconnu.

Un auteur à découvrir ?
Homère. Comme le disait Péguy ; « Homère est nouveau, ce matin, et n’est peut-être aussi vieux que le journal d’aujourd’hui ».

Un film ?
Ciao Pantin.

Mes héros dans la vie réelle ?
Les prêtres qui tiennent bon et exercent leur sacerdoce si dignement, face à la déchristianisation et aux tempêtes médiatiques.

Mes héroïnes dans l’Histoire ?
Les femmes durant la guerre, et pas seulement les « munitionnettes ». Celles qui ont tenu le foyer vaille que vaille, celles qui ont travaillé aux champs seules, celles qui ont perdu leur mari, celles qui ont retrouvé le leur qui entre temps était devenu un autre.

Mes (pré)noms favoris ?
Jean.

Ce que je déteste par-dessus tout ?
L’hypocrisie.

Caractères historiques que je méprise le plus ?
Les riches qui parlent au nom des pauvres.

Le fait militaire que j’admire le plus ?
La manœuvre de Napoléon durant Austerlitz.

La réforme que j’admire le plus ?
L’abolition de la peine de mort.

Le don de la nature que je voudrais avoir ?
Voler.

Comment j’aimerais mourir ?
Après avoir reçu les derniers sacrements.

État présent de mon esprit ?
Reposé.

Ma devise ?

L’euro, hélas.

Un souhait pour l’avenir ?
Retrouver la France d’avant.

Site internet : Le Nouveau Cénacle

Dernier ouvrage paru : Catholique débutant, préface de Thierry Bizot, Éditions Tallandier, 2018.

Leave a Reply