Journal d'un caféïnomane insomniaque
mardi mars 2nd 2021

Insider

Archives

Le goût du péché – ESPARBEC

Esparbec. Illustre nom parmi les amateurs d’érotisme, quoique l’auteur se revendique pornographe. Et moi qui ne suis encore rien, j’ose le contester. A ce niveau de langage et avec cette qualité d’écriture, il ne saurait à mon sens être question de pornographie.

Papa est rentré à Paris, pour ses affaires. Nellie et Maman restées en Normandie, villégiature à l’hôtel. Pas drôle quand le ciel est si bas qu’il suffit de lever la main pour touche l’éternité… Et voilà le récit croisé – joliment narré par l’ingénue Nellie – de la découverte de la vie par une gente demoiselle, aux prises par ailleurs avec la débauche – j’emploie le terme à dessein pour décourager les bigots de lire cet ouvrage et prévenir leur tentation de le faire interdire – de sa mère, Meg.

Lecture à une main par excellence, qu’on soit Femme ou homme, le roman n’en est pas moins d’un style remarquable, et la vulgarité comme la grossièreté en sont absentes. Amis branleurs, là encore, passez votre chemin et retournez chez Dorcel.

Une détente pour adulte tout à fait agréable, la qualité littéraire n’enlevant rien au plaisir de l’érotomane.

Editions La Musardine