Journal d'un caféïnomane insomniaque
mardi décembre 11th 2018

Insider

Archives

L’Histoire de France racontée par le cinéma – Dimitri Casali & Céline Bathias

histoire france cinema    Inlassable défenseur de l’Histoire de France et éternel vulgarisateur, Dimitri Casali n’a de cesse de multiplier les vecteurs de transmission : (alter)manuel, essai, précis, même opéra rock ! Parmi cette frénésie (non-exhaustive), il est à signaler L’Histoire de France interdite, la gageure d’avoir écrit le complément à la réédition du Petit Lavisse et l’Histoire de France racontée par le cinéma, co-écrit avec Céline Bathias et objet de la présente chronique.

Ce bel ouvrage à l’iconographie particulièrement soignée retrace l’histoire de notre pays depuis Vercingétorix jusqu’à Mitterrand à travers une sélection de films plus ou moins historiques, mais révélateurs de périodes, faits, personnages ayant à jamais marqué notre imaginaire et notre inconscient collectifs. Si le François 1er incarné par Fernandel n’a à peu près rien d’historique, il est, comme chaque film cité (la filmographie est non-exhaustive, inévitablement, l’objectif étant de susciter la curiosité du lecteur et de l’inviter à l’approfondir), une occasion pour les auteurs de raconter un épisode de l’Histoire de France, ici le règne de François 1er, illustré de photographies extraites du film. Les notices sont courtes, elles vont à l’essentiel : il n’est pas question de délivrer magistralement un cours d’histoire, mais de donner des repères et plus si affinités…

Chaque film est présenté à travers son réalisateur, son année de sortie et ses principaux interprètes, ainsi qu’à travers un « pitch » (aarrrgghhh ! En France on parle de résumé, pas d’homophone d’une brioche industrielle peu recommandable du point de vue gustatif et d’une qualité dont je vous laisse juge), résumé parfois très critique tant sur la qualité historique que cinématographique des oeuvres. L’ouvrage se conclut sur un index bienvenu des réalisateurs et des films présentés.

Force est de constater qu’une espèce de bovarysme fonctionne dans cette histoire cinématographique de la France. Elle donne envie de voir, de revoir, de découvrir. J’ai le sentiment que l’histoire est une passion ou un ennui, sans réelle demi-mesure. Les passionnés seront servis ; ils n’apprendront rien en terme d’histoire, mais s’ouvriront un potentiel d’exploration cinématographique certain. Quant aux autres, ceux piqués de cinéma notamment, ils ont à leur disposition une clé concrète et agréable pour aborder l’Histoire de France en premier lieu, et l’Histoire en général. Un sain virus !

Philippe Rubempré

Dimitri Casali & Céline Bathias, L’Histoire de France racontée par le cinéma, François Bourrin Éditeur, 2011, 288 pages, 34 euros.