Journal d'un caféïnomane insomniaque
jeudi octobre 18th 2018

Insider

Archives

Ab hinc… 228

« L’émancipation de l’individu a pour envers sa soumission toujours plus complète aux injonctions de la mode et aux pulsions consuméristes, et une impuissance collective qui transforme le cours du monde en fatalité et vient, en retour, peser sur les individus. Ainsi, par le règne du libre et « doux commerce », chacun se trouve plongé dans un monde de plus en plus démesuré, enrôlé dans une guerre économique sans trêve, soumis à un darwinisme social où les victimes se multiplient, où croissent à nouveau les tensions et la peur. Les hommes étaient censés avoir pris en main leur destin, et ils n’entendent plus parler que d’exigences d’adaptation. »

Olivier Rey, « La folie des grandeurs ou le règne de l’illimité », entretien avec Gaultier Bès de Berc et Alain de Benoist in Elements n°156, juillet-septembre 2015

ab-hinc-rubempre003