Journal d'un caféïnomane insomniaque
vendredi septembre 21st 2018

Insider

Archives

Magenta, détective dépravée – Celestino Pes & Nik Guerra

    Magenta, brune dominatrice, et son acolyte Lucrèce, blonde dévergondée, forment l’agence Shocking Stockings, littéralement bas choquants, tout un programme… Ces deux donzelles prennent prétexte de soi-disant enquêtes pour exercer leurs instincts dominateurs et fétichistes, et pour assouvir leur insatiable goût pour le voyage en terre jaune

Vous avez bien compris que ces enquêtes sont strictement interdites aux mineurs. Magenta est une bande-dessinée pornographique, disons-le, et très drôle, ne le cachons pas. Une bd qui mouille, si j’ose, son lecteur masculin, ce dernier apparaissant dans les cases par ses éjaculations dessinées. Dès lors, une sorte de jeu érotique s’instaure sans prise de tête entre les héroïnes et le lecteur.

Un noir et blanc léché (ok, c’est facile…) des plus appropriés à l’esthétique fétichiste et sadomasochiste accompagne le lecteur au fil des enquêtes en profondeur de Magenta et Lucrèce. Autant que les deux détectives dépravées, le lecteur s’attèle au service de la vérité avec plaisir.

Philippe Rubempré

Celestino Pes & Nik Guerra, Magenta, détective dépravée, Delcourt, coll. Érotix, 2011, 154 pages.

Leave a Reply