Journal d'un caféïnomane insomniaque
mercredi décembre 12th 2018

Insider

Archives

L’Imposture (4/5)

Imposture, Culture et Liberté

L’Imposture est Liberté  ! Je le crois profondément. La Culture est la condition sine qua non de la Liberté. Elle seule, malgré la pompe, le mépris ou l’élitisme que les populistes de tout poil et de tout bord lui imputent, elle seule permet à l’être d’acquérir les connaissances scientifiques, historiques, philosophiques, littéraires, artistiques et tant d’autres qui lui confèreront son libre arbitre. Il est certes aujourd’hui extrêmement difficile d’être cultivé dans une société où la connaissance et l’information circulent à une vitesse inimaginable et pourtant bien réelle  ; en tout cas, cela me semble plus difficile que d’être cultivé en 1900. Moi-même, je n’ai pas le sentiment d’être quelqu’un de cultivé. J’ai une certaine culture, mais j’ai tant à apprendre encore (et j’en redemande  !)… Cependant, quand j’écoute les gens parler, que je regarde la télévision, que je suis dans la société, je me dis qu’il y a tant à faire face à une pluie d’imbéciles métro boulot dodo  ! Ils touchent leur salaire, ils ont le match du dimanche et les flics pour la tranquillité, alors, pourquoi s’emmerder à acquérir une culture  ? La société de consommation fonctionne bien, elle chérit ses citoyens consommateurs comme un actionnaire s’occupe de ses dividendes. Nous vivons dans une société construite sur des bases démocratiques (en France tout du moins) qui impliquent un exercice du libre arbitre dans les choix de société (élections par exemple récent…). Et nous sommes face à une société de consommateurs dont le libre arbitre se résume au portefeuille et au compte en banque dont les seuls intérêts guident leur libre arbitre inféodé au CAC 40  ! De l’ouvrier au patron, rares sont les personnes qui ont le courage de défendre la Liberté, c’est-à-dire un peuple cultivé et capable de choisir sans céder au meilleur beau parleur sachant flatter au mieux ses égoïstes intérêts pécuniaires à plus ou moins court terme. Nous en avons eu la démonstration (et quelle démonstration, magistrale vraiment, mazel tov au vainqueur) le 6 mai dernier.

Voilà pourquoi la Liberté est Imposture, pourquoi l’Imposture est la Liberté. LA LIBERTE DANS CETTE SOCIETE DE CONSOMMATEUR EST LA PLUS BELLE IMPOSTURE QUI SOIT APRES LE BOVARYSME (je ne vais pas me renier à quelques pages d’écart).

Je suis bien conscient qu’il est impossible d’acquérir la Culture  ! C’est pourquoi une curiosité saine doit être le moteur de la Liberté. Or c’est une curiosité de mégère qui guide nos concitoyens consommateurs, voyez les tirages de torchons (pour rester poli) comme Voici ou Closer

Décidément, je suis un Imposteur et je le revendique  ! Je suis un Imposteur de ce marché gigantesque qu’on appelle République ou société (ce n’est ni ma conception de la République ni ma conception de la société  ; il y a je crois dans ces concepts et ces réalités une noblesse inconnue du marché et de ces citoyens consommateurs). Et j’ose espérer que je serai un Imposteur tant que le monde ira comme il va (c’est mal barré, mais enfin…).

Vive la Liberté, OUI à la Culture,
IMPOSTURE VAINCRA  !!!!

Vous auriez tort néanmoins de considérer ma critique (justifiée ou non, je peux me tromper, mais absolument sincère) comme du communisme ou un de ses avatars. Le communisme, comme toutes les idéologies totalitaires (n’en déplaise à Buffet, Besancenot et consorts) est une négation de la Culture et une aliénation inouïe de la Liberté. Comment ose-t-on se dire communiste et démocrate  ?! C’est essentiellement incompatible  ! Rien à dire de plus là-dessus, l’Histoire a jugé et prévenu…