Journal d'un caféïnomane insomniaque
vendredi octobre 22nd 2021

Insider

Archives

Introït

On n’écrit pas parce qu’on a quelque chose à dire mais parce qu’on a envie de dire quelque chose.

E.M. Cioran, Ébauches de vertige, 1979.

 

Ab hinc… 306

« L’homme naît barbare, il ne se rachète de la condition des bêtes que par la culture ; plus il est cultivé, plus il devient homme. […] Il n’y a rien de si grossier que l’ignorance, ni rien qui ne rende si poli que le savoir. Mais la science même est grossière, si elle est sans art. Ce n’est pas assez que l’entendement soit éclairé, il faut aussi que la volonté soit réglée, et encore plus la manière de converser. » – Baltasar Gracian

Christian Millau, une vie au galop – Portraits croisés

« [Christian Millau] fut ainsi le témoin exceptionnel et le continuateur d’une génération de lecteurs érudits, charmants, drôles, généreux, merveilleusement humains. En résumé, il avait ce talent de réunir la bonne humeur et l’indépendance. » – Jean des Cars

Christian Millau, disparu en 2017, est connu et reconnu pour être, avec son compère Henri Gault, les créateurs du guide gastronomique portant leurs noms. Mais Christian Millau ne se résume pas à quelques toques décernées (avec talent) ici et là, d’un millésime l’autre ; il est aussi mari et père, journaliste, écrivain, joyeux compagnon. Sous l’égide de François Jonquères, avec qui et Marina Cousté il cofonda le prix des Hussards, paraît ce mois d’octobre 2021 un bel ouvrage de portraits croisés intitulé Christian Millau, une vie au galop, clin d’œil à son maître-essai Au Galop des Hussards.

Préfacé par Frédéric Vitoux, de l’Académie française, cet hommage réunit les amis de Millau, vivants ou morts, ancienne génération (Cendrars, Montherlant, Léautaud, Marceau, Déon…), nouvelle génération (Jérôme Leroy, Thomas Morales, Bruno de Cessole, Philibert Humm, François Cérésa…), des chefs (Veyrat, Guy Martin, Guy Savoy…), et bien d’autres, dans une galerie de portraits, de correspondances et de photographies du plus bel effet.

Éclairant la vie de Christian Millau d’un jour nouveau, à la lumière de ses fréquentations, ce beau livre à l’immense mérite de donner une furieuse envie de lire et de (re)découvrir son œuvre journalistique et littéraire.

À la hussarde et sabre au clair, bien entendu !

Philippe Rubempré

Christian Millau, une vie au galop, Portraits croisés, sous la direction de François Jonquères, secrétaire-général du prix des Hussards, Préface de Frédéric Vitoux, de l’Académie française, Éditions du Rocher, octobre 2021, 220 p.

Lectures septembre

  1. Fraise et Chocolat 2 – Aurélia Aurita
  2. La Peste écarlate – Jack London

Lectures août

  1. Le mystérieux Docteur Xhatan – Henri Vernes
  2. Biggles en Afrique – Captain W.E. Johns
  3. La Tête des Autres – Marcel Aymé
  4. Histoire d’O – Adaptation et dessin de Guido Crepax, d’après Pauline Réage
  5. À l’ombre des jeunes filles en fleurs – Marcel Proust
  6. Encore vous, Imogène ! – Charles Exbrayat
  7. Malataverne – Bernard Clavel
  8. La classe de rhéto – Antoine Compagnon
  9. Le livre de ma mère – Albert Cohen
  10. Giovannissima ! #3 – Giovanna Casotto
  11. Giovannissima ! #4 – Giovanna Casotto
  12. Degenerate Housewives #1 – Rebecca
  13. La Révolution racialiste et autres virus idéologiques – Mathieu Bock-Côté
  14. Fraise et Chocolat – Aurélia Aurita

Ab hinc… 305

« La médiocrité chérit la règle ; moi, je la hais. Je sens contre elle et contre toute restriction, corporation, caste, hiérarchie, niveau, troupeau, une exécration qui m’emplit l’âme. » – Gustave Flaubert

 Page 1 of 145  1  2  3  4  5 » ...  Last »