Journal d'un caféïnomane insomniaque
samedi juin 22nd 2024

Insider

Archives

La France n’est plus la France – Stella Kamnga

Dialogue non coupable entre la chroniqueuse camerounaise des Grandes Gueules de RMC et le journaliste lorrain François-Xavier Consoli, garanti sans langue de bois… Une position singulière, voire téméraire parfois ; un regard extérieur sur la France intéressant.

« Mon regard est un regard d’ailleurs, un regard extérieur. C’est un fait. Tout comme un pèlerin, je suis aujourd’hui sur une terre qui n’est pas la mienne, mais dont les beautés, les grandeurs, m’ont forcément poussée à l’aimer. Et c’est avec ce regard réaliste et sans langue de bois, que je constate que la France n’est plus la France. Alors, à ceux qui voudraient la changer, la porte est ouverte ! Car la France n’a pas à baisser le regard ! »

Stella Kamnga, op. cit., p. 5.

Stella Kamnga, La France n’est plus la France. Dialogue non coupable, Entretien mené par François-Xavier Consoli, Les Éditions du Verbe Haut, 2021.

Ab hinc… 371

« Tout mouvement « progressiste » démarre par des revendications assez raisonnables comme le traitement digne et non-discriminatoire, puis glisse vers la volonté de dominer le plus grand nombre (suprématie, impunité judiciaire), projetant ses travers sur tous les autres (inversion accusatoire). Il va ensuite se segmenter, se scinder et s’atomiser à cause des forces centrifuges narcissiques, inhérentes à ses névroses internes, et finit par filer vers l’asymptote de l’individu : tous contre tous ! De ce chaos, émergera un personnage charismatique menant des forces ultra violentes qui seront plébiscitées pour apporter l’ordre et réorganiser la société pour qu’un sens commun soit recréé. Le prix est en général celui de fortes souffrances et d’une réduction importante de la population. C’est déjà arrivé. Ça arrivera encore. La révolution mène à Bonaparte ou à Staline, la démocratie à Hitler. » – Piero San Giorgio, Survivre à la peur, Culture et Racines, 2024.

Ab hinc… 370

« C’est l’homme de génie que je veux dans l’écrivain, quels que puissent être ses mœurs et son caractère, parce que ce n’est pas avec lui que je veux vivre, mais avec ses ouvrages, et je n’ai besoin que de vérité dans ce qu’il me fournit ; le reste est pour la société et il y a longtemps que l’on sait que l’homme de société est rarement un bon écrivain. » – D.A.F. de Sade

Parabellum tango – Pierre Pelot

Dans un monde divisé entre une élite totalisante sise dans le Domaine de l’œil – domaine des citoyens et du contrôle social absolu -, et la Hors-Vue – domaine de la misère et de l’anarchie -, Parabellum tango retrace le parcours du chanteur contestataire Girek (dont le tube donne son titre au bouquin) et celui du nouveau citoyen Woodyn Noman, aux prises avec un système oppressant. Ce roman SF du prolifique et non moins pertinent Pierre Pelot révèle le devenir inquiétant de notre société éclatée – singulièrement aujourd’hui, au lendemain de l’adoption en première lecture à l’Assemblée nationale (le 6 mars 2024) d’une loi condamnant les propos non publics (donc privés) considérés, à tort ou à raison, comme discriminatoires au sens le plus large (et donc le plus flou), et ce sur la base de la délation. Toute ressemblance avec des régimes…

« CECI EST LA LOI DE L’OEIL

Art. 1 :

La loi doit être prise comme telle, vénérée et entendue sans restriction aucune et sans qu’il soit admis l’exception, car elle est essentiellement, dans sa formulation globale, règle vitale de la Société Parfaite des Citoyens Protégés. »

Extrait du chap. 1 (citation ajoutée le 16/03/2024).

Pierre Pelot, Parabellum tango, Éditions J’ai lu, 1980, 250 p.

Ab hinc… 369

Philippe MURAY – Date : 20001001 ©Hannah Assouline/Opale/Leemage

« Toute la nature avec soi, c’est les livres et les auteurs.

Toute la nature contre soi, c’est la littérature. » – Philippe Muray

 Page 4 of 181  « First  ... « 2  3  4  5  6 » ...  Last »